Header widget area left
Header widget area right

Le Bisphénol A reconnu comme perturbateur endocrinien chez l’humain !

16 juin 2017 : l’agence européenne des produits chimiques (ECHA) reconnaît le Bisphénol A comme perturbateur endocrinien pour l’humain. Le RES salue le travail effectué par l’agence française ANSES pour défendre ce dossier. Le BPA était déjà classé comme toxique pour la reproduction. Sa toxicité est maintenant reconnue comme « substance extrêmement préoccupante » (« very high concern »), soit le plus haut niveau de toxicité selon les critères de REACH, sur la base des effets sur le développement de la glande mammaire, les fonctions cognitives et le métabolisme.

Lire le communiqué de presse du Reseau Environnement et Santé

Comments are closed.