Header widget area left
Header widget area right

GERES - Serres bioclimatiques en PACA

L'association

Créé en 1976, au lendemain du premier choc pétrolier, le GERES – Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités, compte 185 collaborateurs et conduit des projets de développement durable innovants en France et dans 12 pays en voie de développement

Le GERES diffuse depuis 15 ans des serres agricoles bioclimatiques, dans les régions froides d’Asie centrale. Construites selon des techniques simples avec les matériaux locaux disponibles, ces serres montrent de très bonnes performances thermiques permettant des rendements intéressants même en conditions climatiques difficiles. Elles représentent un outil productif pertinent pour les petites et moyennes exploitations agricoles et la préservation de l’environnement.

Le contexte

Le contexte énergétique et environnemental actuel impose la recherche de nouvelles solutions en matière de maîtrise des consommations et de production d’énergie afin de participer à l’effort environnemental global. Il s’agit désormais de préoccupations fortes pour le secteur agricole qui doit s’adapter et intégrer ces nouvelles fonctions.

En effet, au niveau de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les premières informations issues de la démarche ClimAgri (février 2014 à juillet 2015), menée par le GERES, la chambre d’agriculture des Bouches–du-Rhône et Bio de Provence, montrent que la production sous serres chauffées, en général de très grande taille, représente 27% de la totalité de l’énergie directe consommée par l’agriculture régionale.

Au-delà de son impact sur les ressources énergétiques fossiles et le climat, la production agricole sous serres chauffées engendre des coûts importants et une dépendance forte des agriculteurs vis à vis des énergies fossiles (gaz, pétrole…)

En parallèle, les territoires ruraux souhaitent se développer de façon plus durable afin de maintenir et renforcer un tissu économique local. L’agriculture y est restée une activité importante malgré la déprise et l’urbanisation grandissante mais le contexte est difficile : climat parfois rude, réduction des surfaces disponibles, difficulté à sortir des circuits commerciaux classiques correspondant à des systèmes de production de grands volumes, peu écologiques et de moins en moins rentables…

C’est pourquoi ces territoires cherchent des alternatives pour aider le secteur agricole à s’adapter au mieux, tant aux contraintes de marché, qu’aux nouveaux enjeux environnementaux, énergétiques et climatiques.

Serres bioclimatiques en PACA

L'action

La mise au point de nouveaux modèles adaptés au contexte de la région PACA, au travers de 5 serres bioclimatiques pilotes, vise à apporter des réponses suivantes :

  • la diversification de la production, et notamment une autonomisation vis à vis de l’approvisionnement en plants (variétés anciennes, plants pour l’agriculture biologique…) ;
  • l’allongement de la saison culturale pour une meilleure rentabilité de l’exploitation ;
  •  la production en altitude favorisant l’implantation ou le maintien d’activité ;
  •  Le recours aux énergies renouvelables dans le développement de projets agricoles.

Aujourd’hui, la demande des agriculteurs et des collectivités rurales isolées est forte sur l’expérimentation de serres bioclimatiques. Sollicité par l’acteur régional agricole Bio de Provence, relayant les demandes en formation d’agriculteurs de PACA, le GERES a dispensé 3 formations à propos des serres solaires bioclimatiques en décembre 2010 et 2012, et en janvier 2013. Plus d’une quarantaine d’agriculteurs ont y participé. En parallèle, le GERES a recensé et échangé avec une vingtaine d’agriculteurs situés en France à ce sujet.

serres bioclimatiques

 

Les serres bioclimatiques représentent une solution économe et écologiquement viable pour garantir la production de plants maraîchers et de légumes, avec l’objectif de conserver des variétés culturales diversifiées et de favoriser la commercialisation en circuit court.