Header widget area left
Header widget area right

Maîtrise du parasitisme des troupeaux en respectant l’environnement

Pour une utilisation éco-responsable des anti-parasitaires

L’utilisation de certaines molécules antiparasitaires sur les troupeaux a des impacts négatifs sur les écosystèmes. Certaines molécules conservent leur toxicité pendant plusieurs semaines, elles sont présentes dans les bouses et se retrouvent dans le sol et les milieux aquatiques.

Les insectes se nourrissant dans les bouses et les invertébrés aquatiques en contact avec ces molécules antiparasitaires sont susceptibles de s’intoxiquer.

La réduction de ces populations amoindrit les ressources alimentaires de certaines espèces patrimoniales telles que les Pies-grièches ou le Grand Rhinolophe.

Le projet ``EleVE`` Auvergne

30 vétérinaires volontaires et animateurs Natura 2000 se forment et accompagnent 60 agriculteurs dans une gestion raisonnée du parasitisme des troupeaux sur des zones ciblées à forts enjeux environnementaux.

Le protocole de ce projet se déroule en 4 étapes :

– Première visite dans l’élevage avant la mise à l’herbe (mise en place du partenariat avec l’éleveur)

– Surveillance des animaux en cours de saison de pâture (par l’éleveur)

– Prélèvement et analyses réalisées à l’entrée en bâtiment en début d’hiver (par le vétérinaire avec l’éleveur)

– Entretient éleveur/vétérinaire/animateur N2000 après réception des résultats

Avancée du projet - actualisation juin 2018

57 élevages ont été recrutés sur l’ensemble de la région Auvergne par 23 cabinets vétérinaires.

Les premières visites dans ces élevages ont été réalisées conjointement entre le vétérinaire de l’exploitation et l’animateur du site Natura 2000 concernés. Les retours en sont très positifs. D’autres visites dans ces élevages seront programmées à l’automne prochain et le même protocole doit être reconduit en 2019.

En parallèle, un suivi des populations d’insectes coprophages est en cours de réalisation dans 10 élevages choisis parmi les précédents.

Afin de mettre en valeur la participation des éleveurs et des vétérinaires, deux affiches ont été éditées et leur ont été distribuées.