Header widget area left
Header widget area right

CiuP : Cité Universitaire de Paris

Faire grandir ensemble une nouvelle forêt à Paris

A la faveur du programme de développement et de l’ambition 1er éco-campus, il est prévu d’amplifier et de reboiser le domaine pour y préserver un cadre paysager et architectural d’exception.
1500 arbres seront plantés d’ici 2020, dont plus de 500 avant l’été 2017, en partenariat avec la ville de Paris, dans le cadre de son plan Biodiversité et de l’opération « 20 000 arbres supplémentaires à Paris ».

Objectifs

Plus d’une centaine d’essences seront déployées, de manière isolées ou regroupées en bosquets, pour renforcer les corridors écologiques existants, facilitant les refuges, l’alimentation, la reproduction, les déplacements des espèces et respecter les trames vertes et bleues.
Ces 1500 arbres participeront également à réduire les effets d’ilots de chaleur urbains, pour le confort des résidents et des riverains, par l’effet d’ombrage qu’ils créent en journée et par le phénomène d’évapotranspiration qui humidifie et refroidit l’air la nuit.
Ce sont majoritairement des essences indigènes, mais aussi des essences exotiques dans la tradition historique du parc de la Cité, faisant écho aux diverses nationalités des jeunes étudiants qui y résident.
10% sont des arbres remarquables à grand ou moyen développement (soit jusqu’à 35m de hauteur et 25m de circonférence). Ils ont été sélectionnés pour élargir la palette végétale du parc, leur capacité à capter le CO2 ou encore leurs caractéristiques botaniques et esthétiques.

Cité internationale universitaire de Paris

La CiuP est le plus grand campus de France et le 2ème parc de la ville de Paris. 12 000 étudiants de plus de 140 nationalités sont hébergés dans un lieu dédié au Vivre Ensemble pour construire un monde de paix.

Le parc de la Cité internationale représente l’un des « poumons verts » de paris. Il dispose de 17% de la flore parisienne et de 179 espèces végétales (tilleuls, érables, marronniers, ormes, cèdres…) dont certaines reflètent la dimension internationale de la Cité (cèdre du Liban, pins blancs provenant du Temple du ciel de Pékin…).

Depuis une dizaine d’année, le parc a adopté un mode de gestion respectueux de l’environnement fondé sur une gestion différenciée des espaces et l’abandon des produits phytosanitaires. Les déchets verts sont valorisés, le paillage est employé et le désherbage mécanique ou, dans certains cas à la vapeur, s’est généralisé.

Le parc abrite un rucher, des hôtels à insectes et des niches écologiques créant ainsi une diversité de milieux fertiles pour les oiseaux et les insectes. Il abrite 52 espèces d’oiseaux représentant plus de 25 % des espèces répertoriées à Paris. Leur présence est intimement liée à la diversité paysagère et au mode de gestion du site.

Crédit photo : copyright CiuP – Antoine MEYSSONNIER