Header widget area left
Header widget area right

La loue et les rivières comtoises

Le contexte

Situées dans les départements du Doubs, du Jura et de l’Ain, l’ensemble des rivières comtoises a subi ces deux dernières années une mortalité estimée à près de 80 % de son stock piscicole. En cause, les stations d’épuration inexistantes, mal gérées ou mal calibrées. Mais surtout une dérive de l’agriculture liée aux productions du fromage Comté et de la saucisse de Morteau qui, a l’instar de ce qui est constaté en Bretagne, produisent des lisiers qui se retrouvent dans les rivières. Ces lisiers provoquent un afflux d’azote qui génère la prolifération des algues et un effet biologique qui se traduit par l’apparition de cyanobactéries aux effets désastreux sur la faune.

L'action de la Fondation Humus

La Fondation Humus a soutenu financièrement et par apport de compétences le Collectif SOS Loue et Rivières Comtoises.

Actualité du Collectif

Le Collectif SOS Loue et Rivières Comtoises (SOS-LRC) a reçu, le mercredi 4 novembre 2015, le Prix Charles C. Ritz 2015 pour leur travaux de concertation, restauration et proposition suite aux multiples pollutions des rivières karstiques du massif jurassien…

SOS Loue et Rivières Comtoises

Après le prix Charles Ritz, SOS Loue et Rivières Comtoises a été couronné en janvier par le prix 2016 de l’IGFA : International Game Fishing Association. C’est une reconnaissance mondiale pour le collectif franc-comtois.