Header widget area left
Header widget area right

Mangroves et développement urbain

Le contexte

S.E.E.D. (Solidarity, Equity, Empowerment and Development) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale créée à Lille, en Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, en mars 2015 par de jeunes professionnels (urbanistes, juristes, ingénieurs informatiques et en nouvelles technologies, sociologues…).

S.E.E.D a pour mandat « l’amélioration du cadre de vie des populations vulnérables » et porte son action dans différents domaines d’intervention :

• Accès et partage des connaissances;
• Urbanisme et infrastructures ;
• Sanitaire, social et culturel.

Tous les projets de S.E.E.D. sont définis, réalisés et évalués avec des partenaires locaux, tant ces acteurs sont ceux les plus à même de connaître les besoins et spécificités du terrain d’action et d’ainsi proposer des éléments de réponse adéquats.

Le projet

OBJECTIF GLOBAL : Améliorer la résilience et la protection de la ville de Tacloban.

PREMIER VOLET  : Réhabiliter une nurserie horticole et aquacole dans le quartier d’Anibong.

Pourquoi?

• Pour produire localement des mangroves six mois par an (temps de culture) afin d’améliorer la protection côtière via leur plantation en rivage pour créer des barrières végétales contre le vent et les vagues.
• Pour générer de l’emploi ;
• Pour créer de l’attractivité dans le quartier .
• Pour produire au sein de la nurserie durant les six mois restants des petits crustacés destinés à alimenter des projets d’élevage de poissons à proximité, pour développer des circuits courts et des sources de revenus pour les habitants de la zone.

Comment?

Un simple processus de réhabilitation et d’aménagement d’un bâtiment déjà existant, construit par le Département de l’Environnement et des Ressources Naturelles.

Conséquences

• La ville de Tacloban dispose d’un lieu où les mangroves peuvent être cultivées au sein de son territoire et qui pourrait fournir en mangroves tous les projets visant à améliorer la protection côtière (ONGs internationales, Agences Nationales, Départements Municipaux…).
• Les mangroves produites localement présentent un meilleur taux d’implantation que les mangroves importées actuellement (meilleure adaptation à la nature du sol, de l’eau…)
• Grâce à ces plantations de mangroves, la biodiversité et les écosystèmes du rivage sont renforcés, ainsi que les ressources piscicoles locales (lieux de reproduction pour les poissons).
• Grâce a ce dernier élément, les opportunités d’emploi pour les familles de pêcheurs de la zone sont développées (pêche durable).
• Ce bâtiment, associé à une nouvelle façon de gérer les ressources naturelles et les techniques de pêche dans cette zone (élevage, circuit-court), pourrait être un exemple local de bonnes pratiques, attirant des touristes et de nouveaux revenus.

SECOND VOLET : Fournir une expertise professionnelle afin d’assister les autorités publiques et nos autres partenaires à répondre à leurs besoins en termes de planification urbaine.

Pourquoi?

• Tacloban est actuellement dans un processus de réorganisation de son territoire dans le but de le rendre plus sûr et résilient.

• Les besoins en termes d’expertise en planification urbaine sont toujours importants, dans le but d’apporter des solutions innovantes et des bonnes pratiques, pour aider à solutionner les problématiques auxquelles la ville fait face.

Comment?

• En envoyant à Tacloban une équipe d’urbanistes pour plusieurs mois.

• En travaillant de manière conjointe avec les ONGs internationales, les Agences Nationales et le Gouvernement Municipal, et en encourageant la collaboration entre ces acteurs.

• En identifiant les besoins de ces acteurs et en définissant avec eux le cadre de notre intervention, dans le but d’y répondre de manière efficace.

Où?

• Après de multiples discussions avec ses différents partenaires, S.E.E.D. prévoit de travailler dans différentes zones au sein de la ville de Tacloban (du Sud au Nord: )

• San Jose (Partenaires :Gouvernement Municipal, Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), Département du Tourisme, Département de l’environnement et des Ressources Naturelles, Mairesde quartier).
• Anibong (Partenaires : Gouvernement Municipal, Catholic Relief Services (CRS), Département du Tourisme, Département de l’environnement et des Ressources Naturelles, Maires de quartiers).
• EVRMC – Tacloban Nord (Partenaires : Gouvernement Municipal, Département de laSanté, Maires de quartier).
• Université des Philippines (U.P.) Campus (Partenaires : Gouvernement Municipal, Université des Philippines, Maires de quartier).