Header widget area left
Header widget area right

Préservation de la Sélune

Le contexte

La Sélune est une rivière de 80 km qui se jette dans la baie du Mont Saint Michel. Elle fait partie des rares cours d’eau français à accueillir les saumons Atlantique qui la remontent pour leur fraie annuelle.

selune2

Depuis la première moitié du 20ème siècle un barrage hydroélectrique bloque ce fleuve dans sa partie haute et en stérilise la partie amont. Une décision du gouvernement de novembre 2010 a entériné l’arasement de cet ouvrage.

L'action de la Fondation Humus

Il s’agissait pour Humus dans le sein du Collectif des Amis de la Sélune :

– d’accompagner l’Etat dans le cadre d’une meilleure information au public-de s’assurer d’un démantèlement réussi dans une zone ultra sensible
– de faire en sorte que l’ensemble des acteurs économiques du bassin versant réhabilite la vallée dans un esprit de concertation propre à une restauration écologique des milieux, une agriculture et un tourisme durable et économiquement porteur. La Fondation a participé à la réflexion et intervient dans le financement des actions menées sur le terrain ainsi que dans l’édition de documents qui servent de support aux actions engagées.

Acancée du projet

La ministre de l’écologie avait confirmé le démantèlement des barrages sur la Sélune. Un travail d’accompagnement et d’explication devait débuter, sachant que des arasements d’une telle ampleur n’ont jamais été faits en France. Ils devront être exemplaires.

La vallée renaîtra si la restauration du bassin versant s’accompagne d’une agriculture respectueuse des sols et des paysages d’un tourisme intelligent et adapté aux besoins de la région.

2016 :

Mise à jour du 27 juin 2016

2017 :

Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, donne son feu vert au projet de restauration de la biodiversité de la vallée de la Sélune.

Mise à jour 14 novembre 2017